Un nouveau site pour découvrir le Coeur passionné d’Amour de Jésus


benoit-guedas« Nous aimerons avec le Cœur du Christ ! »

Paul VI, alors cardinal Montini, interpella les laïcs lors du 2ème congrès pour l’apostolat des laïcs en 1951 en exhortant chaque chrétien à « aimer ceux qui nous aiment et ceux qui ne nous aiment pas, les catholiques et les schismatiques », mais aussi « notre culture, notre art, notre sport… » et de conclure : « nous aimerons avec le cœur du Christ ». Nous voulons reprendre cette exhortation comme vision pour les sanctuaires de Paray le Monial, lieu unique où Jésus révéla son cœur transpercé, son cœur passionné d’amour.

C’est bien le but de notre suite du Christ, répondre à son commandement de l’amour : « aimer vous les uns les autres comme je vous ai aimés », aimer avec son cœur ! Au contact du Cœur de Jésus, en apprenant à aimer et en l’aimant aussi à notre tour, nous voulons dans cette amitié avec le Christ, le suivre et être témoin de son amour.

Marguerite Marie, donnant son cœur au cœur de Jésus le laissa en son temps embraser son cœur. A notre tour, en reprenant la grande prière de Paray le Monial, nous demandons : « Jésus, doux et humble de Cœur, rends nos cœurs semblables au tien ! »

Par ce site internet, nous aimerions vous aider à vivre l’expérience fondatrice de sainte Marguerite Marie : découvrir « l’amour passionné de Jésus pour les hommes et pour vous en particulier » et y revenir.  Nous souhaitons vous aider à honorer le cœur de Jésus par la prière, et vous soutenir pour être des hommes et des femmes de cœur. Enfin, nous espérons que ce site nous aidera à aimer avec son Cœur, à être les disciples bien-aimés de son Sacré Cœur, témoin de sa miséricorde auprès de ceux qui nous entourent.

Père Benoit Guédas, Recteur des Sanctuaires

Extrait de proposition vision

 

“L’apostolat des laïcs n’est directement ni politique ni sociale ni économique. Elle considère l’homme par rapport à sa fin suprême. Nous veillerons à ce que notre attitude d’amour et de respect  vis-à-vis de ceux qui ne sont pas catholiques ne dégénère pas en indifférence, en éclectisme, en sympathie, en défection.
Nous aimerons ceux qui nous sont proches et ceux qui nous sont éloignés.
Nous aimerons notre patrie, nous aimerons celle des autres,
Nous aimerons nos amis, nous aimerons nos ennemis,
Nous aimerons les catholiques, nous aimerons les schismatiques,
Nous aimerons les protestants, les anglicans, les indifférents, les musulmans, les païens, les athées.
Nous aimerons toutes les classes sociales mais surtout celles qui ont le plus besoin d’aide, de secours, de promotion.
Nous aimerons les enfants et les vieillards, les pauvres et les malades
Nous aimerons ceux qui se moquent de nous, ceux qui nous méprisent, ceux qui s’opposent à nous et nous persécutent.
Nous aimerons ceux qui méritent d’être aimés et ceux qui ne le méritent pas.
Nous aimerons nos adversaires, ils sont hommes et nous ne voulons en tenir aucun pour ennemi.
Nous aimerons notre temps, notre civilisation, notre technique, notre art, notre sport, notre monde
Nous aimerons en nous efforçant de comprendre, de compatir, d’estimer, de servir, de souffrir.
Nous aimerons avec le Cœur du Christ.”

Cardinal Montini, 2ème congrès pour l’apostolat des laïcs, 1957 Rome.