Jean l’évangéliste

« Dieu est Amour : celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui » (I Jean 4,16).

Saint Jean, le Disciple que Jésus aimait (à gauche en haut).

Selon la Tradition, il mort très âgé (selon certaines sources à 105 ans) à Ephèse où on peut encore vénérer son tombeau. Auteur de l’Evangile et des trois Epîtres qui portent son nom, et auteur présumé de l’Apocalypse. Sa fête liturgique est le 27 décembre.

C’est le premier confident, le premier disciple du Cœur de Jésus, lui qui a reposé sur la poitrine de Jésus lors de la dernière Cène (Jean 13,23), et qui a été témoin du Côté transpercé par la lance (Jean 19,34-35). C’est lors d’un jour de sa mémoire liturgique, un 27 décembre, que Jésus a révélé son Sacré Cœur à Marguerite Marie, au cours de la première des trois grandes Apparitions, où elle entendit ces paroles : « Mon Divin Cœur est si passionné d’amour pour toi… ».