Père Mateo

« Voici le sanctuaire de l’Amour divin; voici la source intarissable de la vie. Puisque nous sommes allés au Cœur de Jésus, il nous est bon d’être ici. Voici la porte mystérieuse par laquelle on arrive au Paradis de votre Cœur de Roi, de Frère et d’Ami, ô très miséricordieux Jésus. Dans ce ciel, Vous avez déjà inscrit nos noms avec des caractères ineffaçables. Faites que, cachés dans cette blessure intime, nous soyons unis à Vous éternellement en vie de sainteté, en soif de votre gloire, en amour de réparation. Vive le Cœur sacré de Jésus! Que son règne arrive! » (Père Mateo).

Père Mateo Crawley-Boevey (à droite, à genoux, regardant vers l’assemblée).

Il n’est pas béatifié. Il est né le 18 novembre 1875, près d’Arequipa, au Pérou, et il est rappelé à Dieu le 4 mai 1960, à Valparaiso, Chili.

Il est père de la congrégation des « Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie », plus connus sous le nom de « Picpussiens ». Il fait un premier pèlerinage à Paray-le-Monial en août 1907. Malade, au bord de l’épuisement, il prie à genoux dans la chapelle des Apparitions, et se relève miraculeusement guéri. Il est prêt pour la grande aventure dont il a reçu l’appel : l’intronisation de l’image du Cœur de Jésus dans les maisons familiales et dans les communautés religieuses, accompagnées de la consécration au Cœur de Jésus des personnes concernées.

Avant de quitter Paray, il fait apposer une plaque commémorative au-dessus de la porte de la chapelle. Le texte est daté du 1er  septembre 1907.