Preparatory week

Wednesday 19 February 2020

What is gratitude ?


« Give thanks in all circumstances» (1 Thessalonicians 5 : 18)

This week prepares us for the transforming adventure you have set yourself to live.
As for last year, we suggest you choose an fellow traveller on the lenten journey in order to share regularly with him your joys and discoveries.
Let us enter this attitude of thankfulness,  this simplicity of looking, which allows us to become like little children again (cf Matthew 18 : 3), who are astonished and marvel at what surrounds them.
According to  psychologists, this is a « strength », and from  Antiquity onwards, Cicero even said it is the mother of all virtues. Theology explains to us that gratitude is at the « root of our wellbeing », this is why it touches us and transforms us in our most inner being.
The consequences of this feeling to be nurtured affect all areas of our lives :

 1- Benefits on my body

– Better sleep
– Improved immunity
– Beneficial effects on cardiovascular health.

2 –Benefits on my psyche and my spirit

– Protection against unpleasant and destructive feelings such as anxiety, sadness, despair
– Encouragement of pleasant feelings such as love, satisfaction
– Improvement of concentration
– Strengthening of will and trust in the future, increase in motivation

3 –Benefits on my relationships with others

– Increase of attention to others
– Improvement of benevolence
– Decrease of violence
– Encouragement of a harmonious life as a couple, availability to self giving
– At work, contribution to good relationships, a peaceful atmosphere, increase of efficiency and motivation
– Socially, increase in integration, improvement of solidarity and trust between people

4 –Benefits on my relationship with God : gratitude lies at the centre of Christian life !

« The most proper work of God is to spread out its benefits » ; the most proper work of creation, is to spread out itself in works of grace (eucharistein), since it cannot offer anything else more than that ; (…) To render Him grace, let us work towards this without ceasing and everywhere ». (Philon of Alexandria)

The pious Jew must recite hundred blessings a day ! The morning praise puts us in a joyful state : we are created for praise !

Thus, an extraordinary dynamism takes place : grace attracts grace ! The more I stand in gratitude towards graces already received from God, the more my heart opens up in order to receive even more and let myself be transformed by it ; since God is all goodness and wishes to grant us all that we want to receive. It is a virtuous circle !

Gratitude is basically the answer to something good being given.
It is an action that unfolds in three parts 

1- I must recognise that I have received in the past a free act of goodness (a thing, a service, an attitude…) from someone else.
2- I must feel, by letting myself be touched, an experience in the present.
3 -I must be thankful for the goodness in planning a future action.

Each one of the steps is important : take time to scrutinise with my intelligence that the gift received engenders feelings ( joy, marvel, surprise, gratitude…) ; then the feeling can encourage the passing to action (I wish to give back in return ).

Lectures du Wednesday 19 February 2020


Année liturgique Paire

ordinaire

6ème Semaine du Temps Ordinaire

de la férie

Fete : de la férie

Messe du jour

Première lecture

« Mettez la Parole en pratique, ne vous contentez pas de l’écouter »

Lecture de la lettre de saint Jacques - Jc 1, 19-27

Sachez-le, mes frères bien-aimés :
chacun doit être prompt à écouter,
lent à parler, lent à la colère,
    car la colère de l’homme
ne réalise pas ce qui est juste selon Dieu.
    C’est pourquoi, ayant rejeté tout ce qui est sordide
et tout débordement de méchanceté,
accueillez dans la douceur la Parole semée en vous ;
c’est elle qui peut sauver vos âmes.
    Mettez la Parole en pratique,
ne vous contentez pas de l’écouter :
ce serait vous faire illusion.
    Car si quelqu’un écoute la Parole
sans la mettre en pratique,
il est comparable à un homme qui observe dans un miroir
son visage tel qu’il est,
    et qui, aussitôt après, s’en va
en oubliant comment il était.
    Au contraire, celui qui se penche sur la loi parfaite, celle de la liberté,
et qui s’y tient,
lui qui l’écoute non pour l’oublier,
mais pour la mettre en pratique dans ses actes,
celui-là sera heureux d’agir ainsi.
    Si l’on pense être quelqu’un de religieux
sans mettre un frein à sa langue,
on se trompe soi-même,
une telle religion est sans valeur.
    Devant Dieu notre Père,
un comportement religieux pur et sans souillure,
c’est de visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse,
et de se garder sans tache au milieu du monde.

            – Parole du Seigneur.

Psaume

Seigneur, qui habitera ta sainte montagne ?

Ps 14, 1b

Celui qui se conduit parfaitement,
qui agit avec justice
et dit la vérité selon son cœur.
Il met un frein à sa langue.

Il ne fait pas de tort à son frère
et n’outrage pas son prochain.
À ses yeux, le réprouvé est méprisable
mais il honore les fidèles du Seigneur.

Il ne reprend pas sa parole.
Il prête son argent sans intérêt,
n’accepte rien qui nuise à l’innocent.
Qui fait ainsi demeure inébranlable.

Evangile

« L’aveugle se trouva guéri, et il distinguait tout avec netteté »

Alléluia. Alléluia.
Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ
ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur,
pour que nous percevions l’espérance que donne son appel.
Alléluia.

cf. Ep 1, 17-18

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc - Mc 8, 22-26

En ce temps-là,
    Jésus et ses disciples arrivèrent à Bethsaïde.
Des gens lui amènent un aveugle
et le supplient de le toucher.
    Jésus prit l’aveugle par la main
et le conduisit hors du village.
Il lui mit de la salive sur les yeux
et lui imposa les mains.
Il lui demandait :
« Aperçois-tu quelque chose ? »
    Levant les yeux, l’homme disait :
« J’aperçois les gens :
ils ressemblent à des arbres
que je vois marcher. »
    Puis Jésus, de nouveau, imposa les mains
sur les yeux de l’homme ;
celui-ci se mit à voir normalement,
il se trouva guéri,
et il distinguait tout avec netteté.
    Jésus le renvoya dans sa maison en disant :
« Ne rentre même pas dans le village. »

            – Acclamons la Parole de Dieu.

Lectures extraites du site de l'AELF

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Contact us
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Subscribe – Letter to the friends of the Sacred-Heart
* indicates required