Heure Sainte – Août 2021

En ce mois où nous célébrons le grand liturge du sacré Cœur, nous prierons l’heure sainte avec saint Jean Eudes.


Voir toutes les Heures Saintes...

Il est possible de vivre cette Heure Sainte en direct avec le Sanctuaire .

Méditation de la semaine

Jeudi 5 août 2021 :

Hier, nous avons célébré le saint Curé d’Ars. Laissons-nous enseigner par lui :
« La conduite que Jésus Christ tenait pendant sa vie mortelle nous montre la grandeur de sa miséricorde pour les pécheurs. Nous voyons qu’ils viennent tous lui tenir compagnie ; et lui, bien loin de les rebuter ou du moins de s’éloigner d’eux, au contraire, il prend tous les moyens possibles pour se trouver parmi eux, afin de les attirer à son Père. Il les va chercher par les remords de conscience, il les ramène par sa grâce et les gagne par ses manières amoureuses. Il les traite avec tant de bonté, qu’il prend même leur défense contre les scribes et les pharisiens qui veulent les blâmer, et qui semblent ne pas vouloir les souffrir auprès de Jésus Christ.
Ah ! quel bonheur pour nous de savoir que la miséricorde de Dieu est infinie ! Quel violent désir ne devons-nous pas sentir naître en nous d’aller nous jeter aux pieds d’un Dieu qui nous recevra avec tant de joie ! » (Saint Curé d’Ars)

Jeudi 12 août :

Après-demain, 14 août, nous ferons mémoire du glorieux martyr saint Maximilien Marie Kolbe, qui a rejoint le Seigneur en la Vigile de l’Assomption (que nous célébrerons solennellement le lendemain). Accueillons les paroles de celui qui a voulu vivre comme « chevalier de l’Immaculée » :
« Tout ce que nous allons faire, même si c’était un acte plus qu’héroïque ébranlant les bases de tout mal sur cette terre, cet acte n’aura de valeur que dans la mesure où notre volonté sera en accord avec la volonté de l’Immaculée et, à travers elle, avec la volonté de Dieu… C’est l’amour en toute sa profondeur (au-delà du sentiment) qui doit nous transformer, à travers l’Immaculée, en Dieu, qui doit nous consumer et, par nous, mettre le feu au monde, et détruire et brûler tout le mal qui s’y trouve. C’est le feu dont le Sauveur a dit : « Je suis venu jeter un feu sur la terre ; et comme je voudrais que déjà il brûle ! » Consumés par ce feu de l’amour divin (je le répète, il ne s’agit pas ici de larmes douces ni de sentiments, mais de volonté, même au milieu du dégoût et de l’antipathie), nous allons incendier le monde entier ! L’amour ne se repose jamais, mais se propage comme le feu qui brûle tout. Et nous tous, les humains, nous devons tendre à être embrasés par ce feu d’amour et qu’il brûle toutes les âmes qui sont et seront dans le monde. C’est cela l’idéal vers lequel il nous faut tendre. Il faut se rappeler la parole de Jésus : « Je suis venu mettre le feu sur la terre ». De notre côté, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour que cet amour s’allume chaque jour davantage. » (Saint Maximilien Marie Kolbe)

Jeudi 19 août :

Beau jour aujourd’hui pour les amis du Cœur de Jésus : nous faisons mémoire d’un de ses « chantres » les plus inspirés, saint Jean Eudes (17ème siècle). Pénétrons dans sa prière au Cœur de Jésus :
« Ô Sacré Cœur de Jésus, je vous adore de toutes les puissances de mon âme, et je vous les consacre pour toujours, avec toutes mes pensées, mes paroles et mes œuvres ; que ne puis-je, ô divin Cœur, vous rendre autant d’adorations, d’amour et de gloire que vous en rendrez à votre Père Éternel. Soyez le réparateur de mes défauts, le protecteur de ma vie, mon asile à l’heure de ma mort ; je vous demande la même grâce pour tous les pauvres pécheurs, les cœurs affligés, les agonisants, et généralement, mon Sauveur, pour tous les hommes qui sont sur la terre, afin que le prix de votre précieux Sang ne soit point perdu pour eux ; faites aussi qu’il soit appliqué au soulagement des âmes du Purgatoire : c’est ce que je désire vous demander, ô Cœur adorable, par tous les battements de mon cœur et de mes veines, jusqu’au dernier soupir de ma vie. Ainsi soit-il. » (Saint Jean Eudes)

Jeudi 26 août :

Après-demain, 28 août, nous célébrons la mémoire de saint Augustin d’Hippone. Ici, quelques extraits de sa méditation sur la suréminence de l’Evangile de Jean, à partir de l’épisode de la Sainte Cène au cours de laquelle le « disciple que Jésus aimait » avait reposé sur la poitrine de son Maître.
« (Jean) reposait à la Cène sur la poitrine du Seigneur pour indiquer par là en signe qu’il buvait les plus profonds secrets à l’intime de son cœur. L’Evangéliste Jean ne reposait pas sans cause sur la poitrine du Seigneur, mais pour y boire les secrets de sa plus haute sagesse et prêcher dans son Evangile ce qu’il avait bu dans son amour. En le faisant reposer sur sa poitrine, je crois que le Seigneur recommandait plus fortement de cette manière l’excellence divine de cet Evangile qui serait prêché par lui. Les trois premiers évangélistes marchent pour ainsi dire sur la terre avec le Christ homme ; Jean a dépassé la nuée qui couvre toute la terre et du ciel limpide où il est parvenu, il a vu, de la pointe pénétrante et ferme de son esprit, le Verbe Dieu auprès de Dieu dès le principe, par lequel tout a été fait, et il a reconnu que c’est ce même Verbe qui s’est fait chair afin d’habiter parmi nous. Il est presque le seul à rapporter dans son Evangile les témoignages qui font reconnaître la divinité du Christ : c’est qu’il était celui qui avait bu à la poitrine même du Seigneur le secret de sa divinité avec plus d’abondance et, pour ainsi dire, plus de profonde intimité que les autres. Il proclamait ce qu’il avait bu, car ce n’est pas sans raison qu’il est raconté de lui, dans ce même Evangile, qu’à la dernière Cène il reposait sur la poitrine du Seigneur. A cette poitrine il puisait donc un secret breuvage. Mais ce qu’il a bu en secret, il l’a proclamé au grand jour… » (Saint Augustin)

Exposition du saint Sacrement :

Heure H

Chant : Jésus mon Roi

Paroles et musique : Communauté de l’Emmanuel (S.-M. Drouineau) (N° 20-11)

R. Jésus, mon Roi ! Jésus ma joie !
Jésus, tu es là, viens à moi !

1. Cœur plein d’amour et plein de douceur,
Cœur plein de paix et plein de tendresse,
Cœur se penchant sur notre misère
Pour nous offrir sur la croix à notre Père.

2. Cœur bienveillant et plein de bonté,
Cœur pur et fort, plein de charité,
Cœur embrassant toutes nos douleurs
Pour les offrir sur la croix à notre Père.

3. Cœur glorieux et cœur plein de feu,
Cœur d’où jaillit la source de vie,
Cœur amoureux nous ouvrant le ciel
Pour nous offrir dans la gloire à notre Père.

© 2013, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Méditation de la semaine

Heure H +7 :

Evangile

32 Ils parviennent à un domaine appelé Gethsémani. Jésus dit à ses disciples : « Asseyez-vous ici, pendant que je vais prier. »

Prière de saint Jean Eudes :

« Le cœur de Jésus est un Temple de l’amour divin…
Ayons soin d’y mettre toutes nos prières, tous nos désirs, toutes nos dévotions et toutes les pieuses affections de nos cœurs, et nos cœurs mêmes, avec tout ce que nous faisons et tout ce que nous sommes. Ainsi soit-il. »

Chant : Source de tout amour

Paroles : E. Gobilliard – Musique : M. Frisina N°25-09
À l’occasion d’Ecclesia Cantic 2016

R/ Source de tout amour,
De toute vie et de tout don.
Fais de nous, ô Père,
Une vivante offrande
À la louange de ta gloire,
De ta gloire.

1.Voici nos cœurs :
Reçois-les, console-les,
Pour qu’ils se donnent sans compter.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le cœur de ton Fils.

2.Voici nos corps :
Reçois-les, affermis-les,
Pour qu’ils te servent dans la joie.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous le corps de ton Fils.

3.Voici nos âmes :
Reçois-les, purifie-les,
Pour qu’elles te chantent à jamais.
Et pour aimer en vérité,
Donne-nous la vie de ton Fils.

© 2019, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+ 14min :

Evangile

33 Puis il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commence à ressentir frayeur et angoisse.
34 Il leur dit : « Mon âme est triste à mourir. Restez ici et veillez. »

Prière de saint Jean Eudes :

« Cœur très saint, Cœur très doux, Cœur très humble, nous Te saluons. Cœur donné sans réserve, Cœur plein de miséricorde, Cœur très aimant de Jésus et Marie, nous Te saluons.
Nous Te louons, nous Te glorifions, nous Te rendons grâce. Nous T’aimons de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos forces. »

Chant : Jésus, Jésus…

H+21 min

Evangile

35 Allant un peu plus loin, il tombait à terre et priait pour que, s’il était possible, cette heure s’éloigne de lui. 36 Il disait : « Abba… Père, tout est possible pour toi. Éloigne de moi cette coupe. Cependant, non pas ce que moi, je veux, mais ce que toi, tu veux ! »

Prière de saint Jean Eudes :

« Cœur très saint, Cœur très doux, Cœur très humble, nous Te saluons. Cœur donné sans réserve, Cœur plein de miséricorde, Cœur très aimant de Jésus et Marie, nous Te saluons.
Nous T’offrons notre cœur, nous Te le donnons, nous Te le consacrons. Reçois-le, possède-le tout entier, purifie-le, éclaire-le, sanctifie-le. En lui vis et règne, maintenant, toujours et à jamais. Ainsi soit-il. »

Chant : Me voici Seigneur

Paroles d´après Ps 138 (137) : B. Ducatel – Musique : B. Mélois N° 08-37

R. Me voici, Seigneur,
Je viens faire ta volonté,
Qu´il me soit fait
Selon ta Parole.

1. Je te rends grâce de tout mon cœur,
Tu as entendu
Le cri de ma prière.
Je te chante en présence des anges.

2. Je te rends grâce pour ton amour,
Près de toi, mon cœur
Est débordant de joie.
Tu m’exauces le jour où je t’appelle.

3. Je te rends grâce pour ton alliance,
Dans la joie, la peine
Ne m’abandonne pas,
Ô mon Dieu, éternel est ton amour.

4. Je te rends grâce pour ta victoire,
Ils chantent ton nom,
Les peuples de la terre,
Ô Seigneur, ils célèbrent ta gloire.

© 1987, Éditions de l´Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Silence…

H+ 28 min :

Evangile

37 Puis il revient et trouve les disciples endormis.

Il dit à Pierre : « Simon, tu dors ! Tu n’as pas eu la force de veiller seulement une heure ?

Prière de saint Jean Eudes :

Au soir de ce jour, ô Jésus, mon Seigneur, je T’adore, je Te bénis, je Te remercie pour ce que Tu as fait aujourd’hui en moi et dans le monde. Je T’offre tout l’amour et la louange qui sont montés vers Toi au ciel et sur la terre. Seigneur Jésus, Toi le miséricordieux, dans la clarté de Ta lumière, fais-moi connaître comment, aujourd’hui, j’ai péché contre Toi. Comme à Pierre et à Marie Madeleine, donne-moi la grâce de ressentir la douleur de T’avoir offensé. Pardonne-moi. Ô Jésus, je me donne à Toi, que je chante sans fin ta miséricorde !

Chant :  Garde-moi mon Seigneur, j’ai fait de toi mon refuge

Paroles d´après Ps 16 (15) et musique : Communauté de l´Emmanuel (J.-F. Léost) N° 15-15

R. Garde-moi, mon Seigneur,
J´ai fait de toi mon refuge.
J´ai dit au Seigneur : ´ Tu es mon Dieu,
Je n´ai d´autre bonheur que toi,
Seigneur, tu es toute ma joie !

1. Je bénis le Seigneur qui s´est fait mon conseil,
Et qui même la nuit instruit mon cœur.
Je garde le Seigneur devant moi sans relâche,
Près de lui, je ne peux chanceler.

2. Aussi mon cœur exulte et mon âme est en fête,
En confiance je peux reposer.
Tu m´ouvres le chemin de la vie éternelle,
Avec toi, débordement de joie !

3. Tu es le seul Seigneur, mon partage et ma vie.
La part qui me revient fait mon bonheur.
Je reçois de tes mains le plus bel héritage,
Car de toi, Seigneur, dépend mon sort.

© 2003, Éditions de l´Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+ 35 min :

Evangile

38 Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l’esprit est ardent, mais la chair est faible. »

Prière de saint Jean Eudes :

Ô bon Jésus, je me donne tout à vous, accomplissez, s’il vous plaît, les desseins que vous avez daigné avoir sur moi dans votre saint baptême, c’est-à-dire dépouillez-moi entièrement de tous mes péchés, lavez-moi dans votre précieux sang. Baptisez-moi de ce baptême du Saint-Esprit et de feu dont votre bienheureux précurseur nous a assurés que vous baptisez, c’est-à-dire consumez tous mes péchés dans le feu de votre saint amour et par la puissance de votre divin Esprit ».

Chant : Jésus, Jésus, doux et humble de cœur

R/ Jésus, Jésus, doux et humble de cœur,
rendez mon cœur, rendez mon cœur semblable au vôtre. (bis)

H+ 42 min :

Evangile

39 De nouveau, il s’éloigna et pria, en répétant les mêmes paroles.

Prière de saint Jean Eudes

« Le cœur de Jésus est un Temple de l’amour divin. C’est l’amour incréé, c’est-à-dire le Saint-Esprit, qui a bâti ce temple magnifique. Il est infiniment plus saint, plus digne et plus vénérable que tous les temples matériels et spirituels qui ont été et seront jamais au ciel et sur la terre. C’est dans ce temple que Dieu reçoit des adorations, des louanges et des gloires dignes de sa grandeur infinie. C’est un temple éternel, le centre de la sainteté… »

Chant : Me voici Seigneur

Paroles d´après Ps 138 (137) : B. Ducatel – Musique : B. Mélois N° 08-37

R. Me voici, Seigneur,
Je viens faire ta volonté,
Qu´il me soit fait
Selon ta Parole.

1. Je te rends grâce de tout mon cœur,
Tu as entendu
Le cri de ma prière.
Je te chante en présence des anges.

2. Je te rends grâce pour ton amour,
Près de toi, mon cœur
Est débordant de joie.
Tu m’exauces le jour où je t’appelle.

3. Je te rends grâce pour ton alliance,
Dans la joie, la peine
Ne m’abandonne pas,
Ô mon Dieu, éternel est ton amour.

4. Je te rends grâce pour ta victoire,
Ils chantent ton nom,
Les peuples de la terre,
Ô Seigneur, ils célèbrent ta gloire.

© 1987, Éditions de l´Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

Silence…

H+ 49min :

Evangile

41 Une troisième fois, il revient et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer. C’est fait ; l’heure est venue : voici que le Fils de l’homme est livré aux mains des pécheurs.

Prière de saint Jean Eudes :

Ô Mère de Jésus, Mère de grâce, intercède pour moi auprès de ton Fils. Qu’il m’accorde de L’aimer et de Le servir plus fidèlement. Seigneur Jésus, je T’offre ce temps de repos. Qu’il ressemble à Ton repos terrestre, et soit aussi doux que Ton repos céleste. Permets que mon sommeil soit paisible et réparateur. Je me remets entre Tes mains, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen ! »

Chant : En toi j’ai mis ma confiance

Paroles et musique : C.-E. Hauguel N° 07-19

En toi, j’ai mis ma confiance,
Ô Dieu très saint,
Toi seul es mon espérance
Et mon soutien ;
C’est pourquoi je ne crains rien,
J’ai foi en toi, ô Dieu très saint.
C’est pourquoi je ne crains rien,
J’ai foi en toi, ô Dieu très saint.

© 1985, Éditions de l’Emmanuel, 89 boulevard Blanqui, 75013 Paris

H+ 56min

Evangile

42 Levez-vous ! Allons ! Voici qu’il est proche, celui qui me livre. »

Chant  : Jésus agneau de Dieu

Paroles et musique : Chants de l´Emmanuel (B. Pavageau) (N°17-35)

Jésus, Agneau de Dieu
Digne es-tu de recevoir
Honneur, puissance et gloire,
La majesté, la victoire !
Digne es-tu de recevoir
Notre amour, notre adoration. (bis)

Pont :
Amen, amen
Honneur, puissance et gloire ! (bis)

© 2007, Éditions de l´Emmanuel, 89, boulevard Blanqui – 75013 PARIS

Bref silence puis :

Tantum Ergo

Tantum Ergo,

litanies et déposition du Saint Sacrement.

Annonce et Salve Régina…

Prière à Notre Dame de la prière.p.516

Sanctuaire du Sacré-Coeur - Place du Cardinal Perraud 71600 Paray-le-Monial - www.sacrecoeur-paray.org

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire