Heure Sainte janvier 2023

Avec l'Evangile de saint Luc


Voir toutes les Heures Saintes...

Selon la demande de Jésus à sainte Marguerite Marie, nous vous proposons de veiller une heure avec Jésus, en l’accompagnant pas à pas dans son agonie.

 Méditations

Jeudi 5 janvier :

Paroles de Julienne de Norwich, 14ème siècle, éclairant le combat spirituel qui parfois se déchaîne en nous et dans toute l’histoire.

« Durant le temps de notre existence, nous qui allons être sauvés, nous connaissons un mélange étonnant de bien et de mal. Nous avons en nous notre Seigneur Jésus Christ ressuscité, et nous avons en nous la misère et la malice de la chute et de la mort d’Adam. (…) Par la chute d’Adam nous sommes si brisés que, par le péché et par diverses souffrances, nous avons le sentiment d’être dans les ténèbres ; aveugles, nous pouvons à peine éprouver le moindre réconfort. Mais par notre volonté, notre désir, nous demeurons en Dieu et croyons avec confiance en sa miséricorde et en sa grâce ; c’est ainsi qu’il œuvre en nous. Par sa bonté il ouvre l’œil de notre entendement, qui nous fait voir parfois plus, parfois moins, suivant la capacité qu’il nous donne. Tantôt il nous élève, tantôt il permet que nous tombions. »

 

Jeudi 12 janvier :

Comme la semaine dernière, nous écoutons encore Julienne de Norwich ; ici elle continue à méditer sur cet « enchevêtrement » du bien et du mal que nous expérimentons dans notre propre vie et dans notre personne… et bien entendu aussi autour de nous.

« Ce mélange est si déroutant qu’il nous est difficile de savoir, pour ce qui est de nous-mêmes ou de nos semblables dans le Christ, sur quel chemin nous sommes, tellement ce que nous ressentons est changeant. Nous demeurons dans cet enchevêtrement tous les jours de notre vie.  Mais ce qui compte c’est de dire un saint « oui » à Dieu quand nous le sentons, voulant être vraiment avec lui, de tout notre cœur, de toute notre âme, de toutes nos forces ; alors nous haïssons et méprisons notre impulsion au mal. »

  Jeudi 19 janvier :

Aujourd’hui, nous prions avec Sainte Faustine.

« Ô mon Jésus, mon seul espoir, je Te remercie pour ce livre que Tu as ouvert aux yeux de mon âme. Ce livre, c’est Ta passion que Tu as endurée par amour pour moi. Dans ce livre, j’ai appris comment aimer Dieu et les âmes. Dans ce livre sont renfermés pour nous des trésors inépuisables. Ô Jésus, combien peu d’âmes Te comprennent dans Ton martyre d’amour. Oh ! qu’il est grand le feu du plus pur amour qui brûle dans Ton Sacré Cœur. Heureuse l’âme, qui a compris l’amour du Cœur de Jésus. C’est mon plus grand désir que les âmes sachent que Tu es leur bonheur éternel, qu’elles croient en Ta bonté et glorifient Ton infinie miséricorde. »

Jeudi 26 janvier :

Ce soir, c’est Sainte Gemma Galgani, retournée à Dieu en 1903, qui nous accompagne avec sa belle supplication adressée à son « Dieu crucifié ».

« Ô mon Dieu crucifié, me voici à Tes pieds. Daigne ne pas me rejeter maintenant que je me présente comme pécheresse. Je T’ai tant offensé par le passé, mon Jésus, mais il n’en sera plus ainsi. Devant Toi, mon Dieu, je présente toutes mes fautes… Je les ai déjà considérées et je vois qu’elles ne méritent pas de pardon mais, je T’en prie, jette un regard à Tes Afflictions et regarde combien vaut le Sang qui coule dans Tes veines. En cet instant, mon Dieu, ferme les yeux sur mes iniquités et ouvre-les sur Tes Mérites infinis, et depuis que Tu T’es complu à mourir pour mes péchés, pardonne-moi tout, afin que, plus jamais, je n’en ressente le poids, ô Jésus… Aide-moi, mon Jésus, je veux à tout prix devenir bonne : élimine, détruis, anéantis tout ce qui se trouve en moi et qui n’est pas conforme à Ta Volonté. Toutefois, je Te prie, Jésus, de m’éclairer afin que je puisse marcher dans Ta Lumière ».

Exposition du saint Sacrement :

Chant : Jésus, adoramus te
(livret des pèlerins p.37, p. 331, partition 17-34)

  1. Jésus, adoramus te,
    Jésus, adoramus te,
    Jésus, adoramus te,
    Adoramus te.

    1. La vie s´est manifestée,
    Dans la nuit la lumière a brillé.
    Le Fils de Dieu nous est donné,
    Nous sommes venus l´adorer.

 H +8 :

Chant : Chantons sans fin le nom du Seigneur
(livret des pèlerins p. 25, p. 82, partition 17-13)

  1. Chantons sans fin le nom du Seigneur
    Bénissons-le d´âge en âge !
    Par son amour il comble nos cœurs
    Et vient transformer nos vies.

    2. Changeons nos cœurs et convertissons-nous,
    Tournons nos yeux vers ce Dieu plein d´amour,
    Son pardon redonne vie !

Evangile selon St Luc :

39 Jésus sortit pour se rendre, selon son habitude, au mont des Oliviers, et ses disciples le suivirent.

Prière

Seigneur Jésus, en ce début d’année, dans une actualité recouverte de ténèbres parfois très épaisses, comme lors de l’après-midi du Vendredi Saint, nous voulons, au cours de cette Heure, t’accompagner au mont des Oliviers… nous voulons t’accompagner spirituellement en tous les lieux où tu te retires pour prier, pour rejoindre les innombrables situations d’angoisse, de détresse. Agrée notre très pauvre offrande.  

 H+ 16 :

Chant : Levons les yeux
(livret des pèlerins p.28, p. 105, partition 20-14)

  1. Levons les yeux, voici la vraie lumière,
    Voici le Christ qui nous donne la paix !
    Ouvrons nos cœurs à sa miséricorde,
    Notre Sauveur est au milieu de nous !

    2. Il est Dieu, il est notre lumière,
    Rayon jailli du cœur très saint du Père.
    Sa clarté embrase l’univers,
    Il est la vie illuminant la nuit !

Evangile selon St Luc :

40 Arrivé en ce lieu, il leur dit : « Priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Prière

Seigneur Jésus, en ce début d’année, nous te supplions de nous renouveler dans la prière, dans la vigilance, dans la permanente intercession dont l’Eglise et le monde ont tant besoin. Protège-nous de la tentation du découragement, de la résignation, de l’engourdissement du cœur…

 H+24 :

Chant : Car tu es l´Amour
(livret des pèlerins p.33, p. 330, partition 17-09)

  1. Dieu notre Père, nous croyons en toi,
    Dieu notre Père, ton amour ne passe pas !
    Dieu notre Père, nous croyons en toi,
    Car tu es l´Amour, car tu es l´Amour !

    4. Mon Dieu sois remercié, je m´abandonne à toi,
    Viens, prends mon cœur, rends-le semblable au tien.
    Je suis là devant toi, j´ai confiance en tes voies
    Je suis prêt à te suivre, j´ai foi en toi.

Evangile selon St Luc :

41 Puis il s’écarta à la distance d’un jet de pierre environ. S’étant mis à genoux, il priait…
en disant : 42 « Père, si tu le veux, éloigne de moi cette coupe ; cependant, que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne. »

Prière

Seigneur Jésus, une fois de plus, nous adorons en cet instant l’attitude intérieure de ton Cœur broyé par l’angoisse et cependant totalement soumis, par pur et infini amour pour nous, à la Volonté du Père. Nous ne rendrons jamais suffisamment grâces pour cette Parole décisive qui nous sauve de la condamnation qui pesait sur nous : « que soit faite non pas ma volonté, mais la tienne ».  

H+ 32 :

Chant : Nous te chantons

(livret des pèlerins p. 29, p. 242, partition 18-21)

Nous te chantons, Ô Christ, sainte lumière,

  1. Tu brilles sans déclin lorsque tombe le soir.
    Et nous offrons ce jour à ta miséricorde. (bis)

    2. Dans le feu de l’Esprit, l’Église a proclamé ton nom
    Tes apôtres ont puisé au brasier qui jaillit de ton cœur,
    Ils ont semé ta parole et nourri le peuple de ton pain.
    Ils ont tout quitté pour te suivre, tu es leur héritage
    À la tombée du jour.

  2. Evangile selon St Luc :

Alors, du ciel, lui apparut un ange qui le réconfortait.

Méditation

En quoi consiste le réconfort de l’ange ? Tout de suite après, il est question de la transpiration de sang. Alors où est le réconfort ? Peut-être dans la confirmation que telle est bien la mystérieuse Volonté du Père ; et aussi, selon divers auteurs spirituels, dans le fait que l’ange a pu montrer à l’avance à Notre Seigneur, accablé par la souffrance, des âmes qui se laisseront sauver ; nous-mêmes ; des futurs saints aussi…

 H+ 40 :

Chant : O Sang et Eau

(livret des pèlerins p. 41, p. 337, partition 20-18)

O Sang et Eau qui avez jailli du Cœur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ ai confiance en vous.

Ô Sang et Eau qui avez jailli,
Ô Sang et Eau qui avez jailli du Coeur de Jésus,
Du Coeur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ai confiance en vous.
J’ai confiance en vous.

Ô Sang et Eau qui avez jailli du Coeur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous,
J’ai confiance en vous.

Evangile selon St Luc :

Entré en agonie, Jésus priait avec plus d’insistance, et sa sueur devint comme des gouttes de sang qui tombaient sur la terre.

Méditation

Là, comme le dit Sainte Edith Stein contemplant ce mystère de l’Agonie, « faisons silence, adorons ». En effet aucune parole, aucun sentiment, aucune imagination ne pourra saisir le sens de cet instant de paroxysme d’angoisse. Nous ne pouvons que dire en balbutiant : « Seigneur Jésus, là tu nous révèle à quel point tu nous as vraiment aimés jusqu’à l’extrême ». L’Evangéliste Saint Jean nous le dit : « Il les aima jusqu’au bout ». 

H+ 48 :

Chant : Ô Jésus, Cœur brûlant d’amour
(livret des pèlerins p. 41, p. 320, partition 14-31)

Ô Jésus, Cœur brûlant d’amour,
Agneau immolé
Source de vie, torrent de grâce,
Viens guérir nos cœurs de tout péché.
Source de vie, torrent de grâce,
Viens demeurer en nous et sauve-nous.

Evangile selon St Luc :

45 Puis Jésus se releva de sa prière et rejoignit ses disciples qu’il trouva endormis, accablés de tristesse.
46 Il leur dit : « Pourquoi dormez-vous ? Relevez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation. »

Prière

Seigneur Jésus, en ce début d’année, nous te supplions de nous renouveler dans la fidélité à l’Adoration, aussi à l’Adoration de nuit, afin d’être des veilleurs au cœur d’une humanité si souvent plongée dans le sommeil spirituel, constamment tentée par la fuite devant la réalité, victime d’une mortelle anesthésie morale et spirituelle. 

 H+ 56 :

Evangile selon St Luc :

47 Tandis qu’il parlait encore, voici une foule, et à sa tête marchait le nommé Judas, l’un des Douze, qui s’approcha de Jésus pour lui donner un baiser. 48 Mais Jésus lui dit: « Judas, c’est par un baiser que tu livres le Fils de l’homme! »… 54 L’ayant donc saisi, ils l’emmenèrent…

Prière

Face à l’Amour insondable qui s’offre jusqu’au bout, voici le mystère d’iniquité et de trahison, le mystère insondable du mal sacrilège dont le cœur de l’homme est capable. Aujourd’hui comme hier. Ici nous ne pouvons que dire avec le publicain de l’Evangile : « Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis ». Oui Seigneur, extirpe le Juda qui sommeille peut-être en moi.

Bref silence puis :

Tantum Ergo et Litanies et déposition du Saint Sacrement.

Chant : Jésus, Agneau de Dieu
(livret des pèlerins p. 41, p. 329, partition 17-35)

Jésus, Agneau de Dieu
Digne es-tu de recevoir
Honneur, puissance et gloire,
La majesté, la victoire !
Digne es-tu de recevoir
Notre amour, notre adoration. (bis)

Pont :

Amen, amen
Honneur, puissance et gloire ! (bis)

Annonce et Alma Redemptoris Mater…

Sanctuaire du Sacré-Coeur - Place du Cardinal Perraud 71600 Paray-le-Monial - www.sacrecoeur-paray.org

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire