Il nous a aimé jusqu’à l’extrême

jeudi 26 décembre 2019

St Etienne, martyr.


« Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ Jésus : Lui, de condition divine, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’anéantit lui-même, prenant condition d’esclave, et devenant semblable aux hommes. S’étant comporté comme un homme, il s’humilia plus encore, obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix ! » (Philippiens 2)

« Ayez entre vous les mêmes sentiments qui sont dans le Christ », c’est-à-dire les sentiments-mêmes de son Cœur doux et humble, et en même temps ardent comme la fournaise. Cet « anéantissement » dont parle Paul dans la phrase suivante, visible au plus haut point sur la Croix, se manifeste aussi dans la mangeoire de Bethléem, dans ce nourrisson enveloppé de langes. En permettant à la lance du soldat d’ouvrir son Cœur, cet anéantissement connaît une nouvelle étape. Il nous a aimé jusqu’à l’extrême (cf. Jean 13, verset 1), jusqu’à nous donner accès à son Cœur, jusqu’à s’anéantir dans le Pain de Vie.

Prière – litanies du Sacré-Coeur :

Cœur de Jésus, obéissant jusqu’à la mort, prends pitié de nous.

Prière :

« Je vous adore, je vous aime, ô divin Cœur de Jésus vivant dans le cœur de Marie. Je vous conjure de vivre et de régner dans tous les cœurs, je vous adjure de les consommer dans votre pur amour. » (sainte Marguerite Marie)

Lectures du jeudi 26 décembre 2019


Année liturgique

Saint Etienne, premier martyr

Fete : Fête

Messe du jour

Première lecture

« Voici que je contemple les cieux ouverts »

Lecture du livre des Actes des Apôtres - Ac 6, 8-10; 7, 54-60

En ces jours-là,
Étienne, rempli de la grâce et de la puissance de Dieu,
accomplissait parmi le peuple
des prodiges et des signes éclatants.
Intervinrent alors certaines gens de la synagogue
dite des Affranchis,
ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins,
et aussi des gens originaires
de Cilicie et de la province d’Asie.
Ils se mirent à discuter avec Étienne,
mais sans pouvoir résister
à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.

Ceux qui écoutaient ce discours
avaient le cœur exaspéré
et grinçaient des dents contre Étienne.
Mais lui, rempli de l’Esprit Saint,
fixait le ciel du regard :
il vit la gloire de Dieu,
et Jésus debout à la droite de Dieu.
Il déclara :
« Voici que je contemple les cieux ouverts
et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. »
Alors ils poussèrent de grands cris
et se bouchèrent les oreilles.
Tous ensemble, ils se précipitèrent sur lui,
l’entraînèrent hors de la ville
et se mirent à le lapider.
Les témoins avaient déposé leurs vêtements
aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.
Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi :
« Seigneur Jésus, reçois mon esprit. »
Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte :
« Seigneur, ne leur compte pas ce péché. »
Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort.

– Parole du Seigneur.

Psaume

En tes mains, Seigneur, je remets mon esprit.
 

Ps 30, 6a

Sois le rocher qui m’abrite,
la maison fortifiée qui me sauve.
Pour l’honneur de ton nom,
tu me guides et me conduis.

En tes mains je remets mon esprit ;
tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité.
Ton amour me fait danser de joie :
devant moi, tu as ouvert un passage.

Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ;
sauve-moi par ton amour.
Tu combles, à la face du monde,
ceux qui ont en toi leur refuge.

Evangile

« Ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père »

Alléluia, Alléluia.
Béni soit au nom du Seigneur, celui qui vient ;
Dieu, le Seigneur, nous illumine.
Alléluia.

Ps 117, 26a.27a

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu - Mt 10, 17-22

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Méfiez-vous des hommes :
ils vous livreront aux tribunaux
et vous flagelleront dans leurs synagogues.
Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois
à cause de moi :
il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens.
Quand on vous livrera,
ne vous inquiétez pas
de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz :
ce que vous aurez à dire
vous sera donné à cette heure-là.
Car ce n’est pas vous qui parlerez,
c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous.
Le frère livrera son frère à la mort,
et le père, son enfant ;
les enfants se dresseront contre leurs parents
et les feront mettre à mort.
Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ;
mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin,
celui-là sera sauvé. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Lectures extraites du site de l'AELF

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire