Jour 8 : Nouvel appel

vendredi 14 février 2020

La force est avec toi. Suis-le !


Pierre […] lui dit : « Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Pais mes brebis. En vérité, en vérité, je te le dis, quand tu étais jeune, tu mettais toi-même ta ceinture, et tu allais où tu voulais ; quand tu auras vieilli, tu étendras les mains, et un autre te ceindra et te mènera où tu ne voudrais pas. » Il signifiait, en parlant ainsi, le genre de mort par lequel Pierre devait glorifier Dieu. Ayant dit cela, il lui dit : « Suis-moi. » Jn 21, 17-19

Ne crains pas !

La force est avec toi. Suis-le !

Parole de saint Claude

Si je suis condamné par le monde, c’est-à-dire par les chrétiens qui vivent dans le désordre, j’aurai l’approbation des gens de bien et de toutes les personnes raisonnables. […] Mais qui me dit que le monde me condamnera ? Peut-être ne s’apercevra-t-il même pas de mon changement ; et quand, aujourd’hui, il trouverait à redire, un jour viendra qu’il me fera justice en présence de tout l’univers et qu’il se condamnera lui-même de folie, pour m’avoir traité d’insensé. […] Mon Dieu, ne permettez pas que par la crainte de perdre le respect des hommes, nous perdions le plus grand de tous les biens de cette vie qui est votre grâce ; et tous les biens de l’autre qui sont rassemblés dans la gloire que je vous souhaite, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit (Du respect humain)

Lectures du vendredi 14 février 2020


Année liturgique

S. Cyrille, moine, et Saint Méthode, évêque

Fete : Fête

Messe du jour

Première lecture

« Nous nous tournons vers les nations païennes »

Lecture des Actes des Apôtres - Ac 13, 46-49

En ces jours-là, à Antioche de Pisidie,
         Paul et Barnabé déclarèrent aux Juifs avec assurance :
« C’est à vous d’abord
qu’il était nécessaire d’adresser la parole de Dieu.
Puisque vous la rejetez
et que vous-mêmes ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle,
eh bien ! nous nous tournons vers les nations païennes.
                   C’est le commandement que le Seigneur nous a donné :
J’ai fait de toi la lumière des nations
pour que, grâce à toi,
le salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »

         En entendant cela, les païens étaient dans la joie
et rendaient gloire à la parole du Seigneur ;
tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle
devinrent croyants.
         Ainsi la parole du Seigneur se répandait dans toute la région.

         – Parole du Seigneur.

Psaume

Allez dans le monde entier.
Proclamez l'Évangile.
ou :
Alléluia.

cf. Mc 16, 15

Louez le Seigneur, tous les peuples ;
fêtez-le, tous les pays !

Son amour envers nous s’est montré le plus fort ;
éternelle est la fidélité du Seigneur !

Evangile

« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux »

Alléluia. Alléluia.
Le Seigneur m’a envoyé
porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération.
Alléluia.

(En Carême : Gloire à toi, Seigneur, gloire à toi !)

Lc 4, 18

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc - Lc 10, 1-9

En ce temps-là,
parmi les disciples,
              le Seigneur en désigna encore soixante-douze,
et il les envoya deux par deux, en avant de lui,
en toute ville et localité
où lui-même allait se rendre.
         Il leur dit :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
                   Allez ! Voici que je vous envoie
comme des agneaux au milieu des loups.
                   Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales,
et ne saluez personne en chemin.
                   Mais dans toute maison où vous entrerez,
dites d’abord :
‘Paix à cette maison.’
                   S’il y a là un ami de la paix,
votre paix ira reposer sur lui ;
sinon, elle reviendra sur vous.
                   Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l’on vous sert ;
car l’ouvrier mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
                   Dans toute ville où vous entrerez
et où vous serez accueillis,
mangez ce qui vous est présenté.
                   Guérissez les malades qui s’y trouvent
et dites-leur :
‘Le règne de Dieu s’est approché de vous.’ »

         – Acclamons la Parole de Dieu.

Lectures extraites du site de l'AELF

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire