Semaine du 19 au 25 avril 2020

samedi 18 avril 2020

Jésus et Pierre.


Demeurons dans la joie pascale ! Après l’apparition du huitième jour, dernière apparition qui n’est pas dans le temps du jour de Pâques ou du rythme des 8 jours, l’apparition aux apôtres et à Pierre au bord du lac nous permet de contempler la figure de Pierre. Revenons sur des passages qui caractérisent et son amour pour le Seigneur et l’amour du Coeur de Jésus pour son disciple, qui annoncent sa transformation : « plus tard tu me suivras ! »

Dimanche 19 :

Jn 20, 19-29

Le soir de Pâques et 8 jours plus tard

Lundi 20 :

Jn 21,1-14

Apparition au bord du lac

Mardi 21 :

Jn 21, 15-19

Jésus et Pierre

Mercredi 22 :

Lc 22,31-32

« j’ai prié pour que ta foi ne défaille pas »

Jeudi 23 :

Jn 13,33-37

« Plus tard tu me suivras »

Vendredi 24 :

Jn 14,12-17

« Celui qui croit en moi fera les oeuvres que je fais. »

Samedi 25 :

Jn 14,18-21

« Celui qui m’aime sera aimé de mon Père. »

Quelques pistes pour vivre la lectio divina avec sainte Marguerite Marie :
Marguerite-Marie, enfant, ne sait pas prier… Jésus lui donne lui-même la méthode, qui demeure très classique. Voici ce qu’elle écrit :
Parmi tout cela, je me sentais si fortement attirée à l’oraison, que cela me faisait beaucoup souffrir de ne savoir ni pouvoir apprendre comme il la fallait faire, n’ayant aucune conversation des personnes spirituelles ; et je n’en savais autre chose que ce mot d’oraison, qui ravissait mon coeur. Et m’étant adressée à mon souverain Maître, il m’apprit comme il voulait que je la fisse ; ce qui m’a servi toute ma vie.

Ecoutons comment Jésus l’invite à prier et tirons profit de son expérience. Nous retrouvons ici déjà une démarche très ignacienne de la prière. Notons cinq étapes.

(1) Il me faisait prosterner humblement devant lui, pour lui demander pardon de tout en quoi je l’avais offensé…
(2) et puis, après l’avoir adoré,…
Ces deux premières étapes sont cette mise en présence de Seigneur qui est là dans le secret : enlevé ce qui est un obstacle à notre rencontre avec Dieu et prendre conscience qu’il est là.
(3) je lui offrais mon oraison, sans savoir comme il m’y fallait prendre.
Saint Ignace invite à dire ces paroles : « Que toutes mes actions, intentions, opérations Seigneur, soient purement ordonnées à la louange et au service de votre divine majesté ». Il nous invite à demander une grâce. Par exemple pendant le temps de la passion : Seigneur accordez moi de comprendre intérieurement ce que vous avez enduré dans votre passion par amour pour moi…
(4) Ensuite il se présentait lui-même à moi dans le mystère où il voulait que je le considérasse :
…et il appliquait si fort mon esprit en tenant mon âme et toutes mes puissances englouties dans lui-même, que je ne sentais point de distractions,
Méditer et contempler… considérer l’histoire, les lieux, les personnes. Placez-vous comme un membre de l’assemblée de l’évangile, un membre de la foule, un disciple… Regardez, écoutez… Ne vous inquiétez pas de vos distractions mais revenez paisiblement au Seigneur lorsque vous prenez conscience de l’avoir quitté.
(5) mais mon coeur se sentait consommé du désir de l’aimer…
L’objectif de la prière n’est pas tant de comprendre que d’aimer… si vous demeurez dans l’amour de Dieu tout au long de cette heure, vous avez réussi votre prière !
(6) et cela me donnait un désir insatiable de la sainte communion et de souffrir. Mais je ne savais comme faire.
Le fruit de la prière nous pousse à aimer Dieu en retour… dans ce temps de la passion, Marguerite Marie veut aimer Jésus comme il l’aime… Elle ne sait pas comment faire. Que le Seigneur nous inspire

Lectures du samedi 18 avril 2020


Année liturgique

pascal

Samedi dans l'Octave de Pâques

Fete : Solennité du Seigneur

Messe du jour

Première lecture

« Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu »

Lecture du livre des Actes des Apôtres - Ac 4, 13-21

En ces jours-là,
les chefs du peuple, les Anciens et les scribes
constataient l’assurance de Pierre et de Jean
et, se rendant compte que c’était des hommes sans culture
et de simples particuliers,
ils étaient surpris ;
d’autre part, ils reconnaissaient en eux
ceux qui étaient avec Jésus.
Mais comme ils voyaient, debout avec eux, l’homme qui avait été guéri,
ils ne trouvaient rien à redire.
Après leur avoir ordonné de quitter la salle du Conseil suprême,
ils se mirent à discuter entre eux.
Ils disaient :
« Qu’allons-nous faire de ces gens-là ?
Il est notoire, en effet, qu’ils ont opéré un miracle ;
cela fut manifeste pour tous les habitants de Jérusalem,
et nous ne pouvons pas le nier.
Mais pour en limiter la diffusion dans le peuple,
nous allons les menacer
afin qu’ils ne parlent plus à personne
en ce nom-là. »
Ayant rappelé Pierre et Jean,
ils leur interdirent formellement
de parler ou d’enseigner au nom de Jésus.
Ceux-ci leur répliquèrent :
« Est-il juste devant Dieu de vous écouter,
plutôt que d’écouter Dieu ?
À vous de juger.
Quant à nous, il nous est impossible
de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu. »
Après de nouvelles menaces, ils les relâchèrent,
faute d’avoir trouvé le moyen de les punir :
c’était à cause du peuple,
car tout le monde rendait gloire à Dieu
pour ce qui était arrivé.

– Parole du Seigneur.

Psaume

Seigneur, je te rends grâce,
car tu m’as exaucé.
ou : Alléluia !

cf. 117, 21

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.
Clameurs de joie et de victoire
sous les tentes des justes :

« Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort ! »
Non, je ne mourrai pas, je vivrai
pour annoncer les actions du Seigneur :
il m’a frappé, le Seigneur, il m’a frappé,
mais sans me livrer à la mort.

Ouvrez-moi les portes de justice :
j’entrerai, je rendrai grâce au Seigneur.
« C’est ici la porte du Seigneur :
qu’ils entrent, les justes ! »
Je te rends grâce car tu m’as exaucé :
tu es pour moi le salut.

Evangile

« Allez dans le monde entier. Proclamez l’Évangile »

Alléluia. Alléluia.
Voici le jour que fit le Seigneur,
qu’il soit pour nous jour de fête et de joie !
Alléluia.

Ps 117, 24

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc - Mc 16, 9-15

Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine,
Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine,
de laquelle il avait expulsé sept démons.
Celle-ci partit annoncer la nouvelle
à ceux qui, ayant vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient.
Quand ils entendirent que Jésus était vivant
et qu’elle l’avait vu,
ils refusèrent de croire.
Après cela, il se manifesta sous un autre aspect
à deux d’entre eux
qui étaient en chemin pour aller à la campagne.
Ceux-ci revinrent l’annoncer aux autres,
qui ne les crurent pas non plus.
Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes
pendant qu’ils étaient à table :
il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs
parce qu’ils n’avaient pas cru
ceux qui l’avaient contemplé ressuscité.
Puis il leur dit :
« Allez dans le monde entier.
Proclamez l’Évangile à toute la création. »

– Acclamons la Parole de Dieu.

Lectures extraites du site de l'AELF

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire