Semaine du 5 au 11 avril 2020

samedi 04 avril 2020

Jésus dans sa passion.


Nous vivons la semaine sainte, entre l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem et le sabbat du samedi saint. Aux yeux des hommes, celui qui est acclamé meurt quelques jours plus tard seul et bafoué sur le bois de la croix, abandonné des siens et de son Père. Aux yeux des croyants, Jésus « qui a aimé les hommes, les aime jusqu’au bout » (Jn 13,1). Il décide lui-même de donner sa vie et vient sauver ce qui était perdu, sur terre et aux enfers pour nous ouvrir l’accès à l’arbre de vie.

Suivons pour cette semaine de Lectio le regard des disciples qui se tiennent à ses côtés dans le temple ou au jardin des Oliviers, qui le contemplent à distance dans sa passion. Nous vous proposons de suivre Marc et Jean mais vous pourrez compléter par les regards parallèles de Matthieu et Luc.

Dimanche 5 :

Jn 12,12-19
L’entrée messianique à Jérusalem

Le soir :

Mc 11,11

Lundi 6 :

Mc 11,12-19 // Mt 21, 12-17

Les vendeurs chassés du Temple (bonus : Jn 12,20-36)

Mardi 7 :

Mc 11, 20 – 12, 44 (// Mt 21,18 – 23,39)
Jésus dans le Temple Le soir : Lc 21,37-38

Mercredi 8 :

Mc 13 (// Mt 24 – 25,46)
Discours eschatologique

Le soir :

relire l’onction à Béthanie
Mc 14,3-9

Jeudi 9 :

Matin :

Mc 14,10-16
Préparation de la Pâque.

TRIDUUM PASCAL

Pour ceux qui le peuvent, à partir du jeudi soir, nous vous proposons de suivre Jésus, heure par heure, dans sa passion.

Jeudi 9 soir :

La cène : Jn 13, 1-38 et Mc 14,17-31 (bonus Jn 14,1-31)

Du cénacle au Jardin des oliviers : Jn 15-16

Au jardin des oliviers : Jn 17

Agonie et arrestation de Jésus : Lc 22,39-56

Vendredi 10 :

Reprendre au fil des heures un récit de la passion.

6h : Mc14,53-72 : Jésus devant le Sanhédrin et reniement de Pierre

8h : Jésus et Pilate : Mc 15,1-15

9h : Jésus est chargé de sa croix et crucifié : Mc 15,16-27

12h : les ténèbres couvrent la terre : Mc 15,18-33

15h : Jésus meurt sur la croix : Mc 15,34-39

16h : le côté transpercé et la mise au tombeau : Jn 19,31-42 (Mc 15,40-47)

Samedi 11 : Lc 23,56

Le sabbat

Avec Marie qui médite tous les évènements, vous pouvez relire des passages des évangiles de la semaine.

Quelques pistes pour vivre la lectio divina avec sainte Marguerite Marie :

Marguerite-Marie, enfant, ne sait pas prier… Jésus lui donne lui-même la méthode, qui demeure très classique. Voici ce qu’elle écrit :

Parmi tout cela, je me sentais si fortement attirée à l’oraison, que cela me faisait beaucoup souffrir de ne savoir ni pouvoir apprendre comme il la fallait faire, n’ayant aucune conversation des personnes spirituelles ; et je n’en savais autre chose que ce mot d’oraison, qui ravissait mon coeur. Et m’étant adressée à mon souverain Maître, il m’apprit comme il voulait que je la fisse ; ce qui m’a servi toute ma vie.

Ecoutons comment Jésus l’invite à prier et tirons profit de son expérience. Nous retrouvons ici déjà une démarche très ignacienne de la prière. Notons cinq étapes.

(1) Il me faisait prosterner humblement devant lui, pour lui demander pardon de tout en quoi je l’avais offensé…

(2) et puis, après l’avoir adoré…
Ces deux premières étapes sont cette mise en présence de Seigneur qui est là dans le secret : enlevé ce qui est un obstacle à notre rencontre avec Dieu et prendre conscience qu’il est là.
(3) je lui offrais mon oraison, sans savoir comme il m’y fallait prendre.

Saint Ignace invite à dire ces paroles : « Que toutes mes actions, intentions, opérations Seigneur, soient purement ordonnées à la louange et au service de votre divine majesté ». Il nous invite à demander une grâce. Par exemple pendant le temps de la passion : Seigneur accordez moi de comprendre intérieurement ce que vous avez enduré dans votre passion par amour pour moi…

(4) Ensuite il se présentait lui-même à moi dans le mystère où il voulait que je le considérasse :

…et il appliquait si fort mon esprit en tenant mon âme et toutes mes puissances englouties dans lui-même, que je ne sentais point de distraction.

Méditer et contempler… considérer l’histoire, les lieux, les personnes. Placez-vous comme un membre de l’assemblée de l’évangile, un membre de la foule, un disciple… Regardez, écoutez… Ne vous inquiétez pas de vos distractions mais revenez paisiblement au Seigneur lorsque vous prenez conscience de l’avoir quitté.

(5) mais mon coeur se sentait consommé du désir de l’aimer…
L’objectif de la prière n’est pas tant de comprendre que d’aimer… si vous demeurez dans l’amour de Dieu tout au long de cette heure, vous avez réussi votre prière !

(6) et cela me donnait un désir insatiable de la sainte communion et de souffrir. Mais je ne savais comme faire.
Le fruit de la prière nous pousse à aimer Dieu en retour… dans ce temps de la passion, Marguerite Marie veut aimer Jésus comme il l’aime… Elle ne sait pas comment faire. Que le Seigneur nous inspire les gestes qu’il désire pour l’aimer en retour.

Lectures du samedi 04 avril 2020


Année liturgique

careme

5ème Semaine de Carême

de la férie

Fete : S. Isidore, évêque, docteur de l'Église, † 636

Messe du jour

Première lecture

« J’en ferai une seule nation »

Lecture du livre du prophète Ézékiel - Ez 37, 21-28

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
« Je vais prendre les fils d’Israël
parmi les nations où ils sont allés.
Je les rassemblerai de partout
et les ramènerai sur leur terre.
          J’en ferai une seule nation
dans le pays, sur les montagnes d’Israël.
Ils n’auront tous qu’un seul roi ;
ils ne formeront plus deux nations ;
ils ne seront plus divisés en deux royaumes.
          Ils ne se rendront plus impurs
avec leurs idoles immondes et leurs horreurs,
avec toutes leurs révoltes.
Je les sauverai en les retirant de tous les lieux où ils habitent
et où ils ont péché,
je les purifierai.
Alors ils seront mon peuple,
et moi je serai leur Dieu.
          Mon serviteur David régnera sur eux ;
ils n’auront tous qu’un seul berger ;
ils marcheront selon mes ordonnances,
ils garderont mes décrets et les mettront en pratique. 
         Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob,
le pays que leurs pères ont habité.
Ils l’habiteront, eux-mêmes et leurs fils,
et les fils de leurs fils pour toujours.
David, mon serviteur, sera leur prince pour toujours.
          Je conclurai avec eux une alliance de paix,
une alliance éternelle.
Je les rétablirai, je les multiplierai,
je mettrai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.
          Ma demeure sera chez eux,
je serai leur Dieu et ils seront mon peuple.
          Alors les nations sauront que Je suis le Seigneur,
celui qui sanctifie Israël,
lorsque mon sanctuaire sera au milieu d’eux pour toujours. »

                        – Parole du Seigneur.

Lecture

Le Seigneur nous garde,                        
comme un berger son troupeau.

cf. Jr 31, 10d

Écoutez, nations, la parole du Seigneur !
Annoncez dans les îles lointaines :
« Celui qui dispersa Israël le rassemble,
il le garde, comme un berger son troupeau.

Le Seigneur a libéré Jacob,
l’a racheté des mains d’un plus fort.
Ils viennent, criant de joie, sur les hauteurs de Sion :
ils affluent vers les biens du Seigneur.

La jeune fille se réjouit, elle danse ;
jeunes gens, vieilles gens, tous ensemble !
Je change leur deuil en joie,
les réjouis, les console après la peine. »

Evangile

« Afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés »

Ta parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance.

Rejetez tous les crimes que vous avez commis,              
faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau.
Ta parole, Seigneur, est vérité,
et ta loi, délivrance.

Ez 18, 31

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean - Jn 11, 45-57

En ce temps-là,
quand Lazare fut sorti du tombeau,
          beaucoup de Juifs, qui étaient venus auprès de Marie
et avaient donc vu ce que Jésus avait fait,
crurent en lui.
          Mais quelques-uns allèrent trouver les pharisiens
pour leur raconter ce qu’il avait fait.
          Les grands prêtres et les pharisiens
réunirent donc le Conseil suprême ;
ils disaient :
« Qu’allons-nous faire ?
Cet homme accomplit un grand nombre de signes.
                   Si nous le laissons faire,
tout le monde va croire en lui,
et les Romains viendront détruire notre Lieu saint
et notre nation. »
          Alors, l’un d’entre eux, Caïphe,
qui était grand prêtre cette année-là,
leur dit :
« Vous n’y comprenez rien 
          vous ne voyez pas quel est votre intérêt :
il vaut mieux qu’un seul homme meure pour le peuple,
et que l’ensemble de la nation ne périsse pas. »
          Ce qu’il disait là ne venait pas de lui-même ;
mais, étant grand prêtre cette année-là,
il prophétisa
que Jésus allait mourir pour la nation ;
          et ce n’était pas seulement pour la nation,
c’était afin de rassembler dans l’unité
les enfants de Dieu dispersés.

          À partir de ce jour-là,
ils décidèrent de le tuer.
          C’est pourquoi Jésus ne se déplaçait plus ouvertement
parmi les Juifs ;
il partit pour la région proche du désert,
dans la ville d’Éphraïm
où il séjourna avec ses disciples.
          Or, la Pâque juive était proche,
et beaucoup montèrent de la campagne à Jérusalem
pour se purifier avant la Pâque.
          Ils cherchaient Jésus
et, dans le Temple, ils se disaient entre eux :
« Qu’en pensez-vous ?
Il ne viendra sûrement pas à la fête ! »
          Les grands prêtres et les pharisiens avaient donné des ordres :
quiconque saurait où il était devait le dénoncer,
pour qu’on puisse l’arrêter.

                        – Acclamons la Parole de Dieu.

Lectures extraites du site de l'AELF

Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire