Dimanche des rameaux, Qui suis-je pour juger mon frère ?


Jésus entre à Jérusalem pour sauver chacun de nous : dirons-nous « je ne connais pas cet homme » ? « Crucifie-le » ? Ou « Seigneur, souviens-toi de moi » ! Donne- rons-nous le baiser de Judas ou oindrons-nous les pieds de celui qui nous a valu un tel salut ?
En cette dernière semaine, accompagnant Jésus dans sa passion, demandons-lui, avec saint Claude, la grâce de l’humilité pour accueillir la miséricorde de Dieu et ne pas juger nos frères.

Quelques bons que vous soyez, vous pouvez changer pour ne changer plus ; quelque bons que vous soyez, vous avez encore à craindre, et votre inconstance dans le bien, et ensuite votre obstination dans le mal. C’est dans cette considération que je trouve un remède admirable contre ces mouvements d’orgueil qui nous portent à mépriser les pécheurs ou à nous préférer à eux, en quelque manière que ce soit…
Lorsque le bon larron remplissait les bois de meurtres et de voleries, aurait-on pensé qu’il dût monter au ciel avec Jésus-Christ ! Au contraire, lorsque Judas suivait le Sauveur, qu’il faisait des miracles en son nom, eût-on pu croire qu’il était pour descendre dans les enfers, au même temps que le Fils de Dieu mourait pour en délivrer le genre humain ?Saint Claude la Colombière
Le Sanctuaire

Le Sanctuaire est confié depuis 1985 par le diocèse d'Autun, Chalôn et Macon à la Communauté de l'Emmanuel.

logo-autun-

logo_communaute_emmanuel

Secrétariat du Sanctuaire

NOUS CONTACTER
Place du Cardinal Perraud
71600 Paray-le-Monial
Tel: +33 (0)3 85 81 56 00

Mentions légales

Recevoir la lettre des Amis du Sacré-Coeur
* Champ obligatoire